06 61 85 95 13 monpsyaboulogne@gmail.com

Aller voir un psy : en avons nous tous besoin ?

Le psy est devenu une figure incontournable de la vie relationnelle :

  • Plus de 30% des français auraient déjà consulté,
  • 9 sur 10 estiment que cela les a aidé,
  • 1/3 pensent que tout le monde devrait prendre rendez-vous au moins une fois dans sa vie chez un psy

Consulter un psy n’est plus tabou, les médias, les émissions de témoignages ont fait comprendre qu’on a le droit de s’exprimer, de se poser des questions intimes et d’aborder ses parts d’ombre.

C’est vrai, nous avons tous besoin d’être écoutés et parler nous fait du bien. Parler des choses qui blessent et des choses qui fâchent, au lieu de les ignorer ou d’en avoir honte.

Pourquoi aller voir un psy ?

On va consulter un psy parce que c’est important de pouvoir répondre à des questions intimes, de mettre des mots sur son vécu, d’inscrire son histoire dans le fil de la vie ou de terminer un chapitre laissé en suspend. Quand le chapitre prend tout son sens et qu’il vient s’intégrer dans notre expérience alors c’est la possibilité de trouver un apaisement.

Bien sûr on ne peut pas refaire son histoire mais nous pouvons modifier la manière dont nous l’avons mémorisée et dont nous nous la représentons.

Quand on met des mots sur son histoire alors on peut la transformer émotionnellement et lui donner une place dans sa vie… sans lui laisser prendre toute la place .

Quand le passé remonte à la surface, on peut le regarder, le comprendre, l’accepter et ne pas rester seul avec des idées et  des souvenirs envahissants. Ainsi la psychothérapie peut servir à cicatriser des plaies d’enfance ou d’adolescence, elle peut servir à revisiter ses relations avec les figures parentales… mais surtout elle sert à s’accepter tel que l’on est.

Parfois on pense pouvoir dépasser son mal-être tout seul alors que trouver la bonne personne à qui parler et lui demander de l’aide est une promesse d’apaisement et d’assurance.

Une relation humaine et thérapeutique

Le travail thérapeutique est à la fois un engagement envers soi même et un travail collaboratif avec un professionnel. Bien sur le professionnel a fait des études, il a une formation mais surtout il a un intérêt réel pour vous.
Une relation thérapeutique est une forme particulière de relation.
Le psy ne répond pas d’un point de vue autoritaire ou moral, il a une posture de neutralité et de bienveillance. Il emmène la personne qu’il écoute dans une confiance mutuelle pour lui permettre de mieux se comprendre, mieux s’accepter et devenir plus authentique.
C’est un travail à deux pour alléger le mal-être et les questions en souffrance.

Une relation thérapeutique n’a pas forcement d’effets immédiats dans la vie quotidienne, parfois c’est par la suite qu’on se rend compte que quelque chose s’est transformé ; on ne sait pas expliquer comment ça a marché mais peu à peu des choses qui posaient des difficultés disparaissent.

Rencontrer « le bon psychologue » ?

Pour rencontrer la « bonne personne », « le bon psy » auprès de qui déposer ses problèmes votre intuition est votre meilleure alliée : être intuitif dès le premier rendez vous car la première rencontre vous donne une idée de ce qui vous attend.
Faites confiance à votre ressenti face au professionnel que vous rencontrez car c’est toujours la relation qui est thérapeutique et qui va favoriser votre changement personnel et votre évolution.

C’est normal de ressentir de l’inquiétude ou même de la peur au moment de ce premier rendez-vous : oser franchir la porte , oser vider son sac… Oui, c’est étrange de se retrouver face à quelqu’un qu’on ne connait pas et qui écoute : un psy ne porte pas de jugement de valeur, ni de préjugé moral, il écoute ce qui doit être dit.

Franchir le cap n’est pas si évident : vous ne connaissez pas encore cette personne étrangère qui va peut-être devenir familière. Et ce sentiment de familiarité ne peut s’éprouver que dans l’expérience de la rencontre du bon psychologue et du travail thérapeutique.

Dès le début de la relation il est important de poser toutes les questions qui vous viennent à l’esprit pour avancer en terrain clair. Et d’ailleurs oser poser des questions c’est déjà le début d’une liberté, la liberté d’oser dire.

Face à vous, il y a certains psy qui ne parlent pas ou très peu, d’autres qui posent quelques questions, la plupart restent discrets (et ça ne veut pas dire qu’ils ne sont pas engagés dans la relation thérapeutique), même s’il y’a aussi des psy plus directifs qui prodiguent des conseils, des tâches à réaliser …

Avant d’aller voir un psy

Avant de s’engager dans un travail thérapeutique, il est important d’interroger ses motivations:

  • Qu’attendez-vous d’une thérapie ?
  • Quel est le problème qui se pose pour vous ?
  • Que voulez vous changer ?
  • Qu’êtes vous prêt a dépenser en terme de temps, d’énergie, d’argent ?

    Aller chez le psy est une démarche engagée, ce n’est pas pour suivre une mode ou parce que les autres vous y encouragent. Ce n’est pas non plus parce que « ça rend heureux » (car ce n’est pas vrai).
    Pour réussir une psychothérapie, il faut oser parler, accepter de se dire, de se raconter

– « Est-ce une obligation de déballer sa vie ?

Ça c’est une idée reçue.
En fait tout dépend de ce qui vous conduit : est-ce une demande précise comme par exemple le traitement d’un symptôme défini ou une phobie ?
C’est vrai que dans certaines approches comme la psychanalyse il nous faut rentrer dans les détails de notre histoire car dans cette théorie, on pense que les racines des difficultés se trouvent dans notre inconscient.

– « Est-ce qu’il faut consulter quand on se connait déjà ? »

Non, on peut vivre avec ses difficultés et penser que le prix à payer en thérapie est trop élevé et que c’est compliqué d’aller parler de soi.
Mais quand un sentiment intime gâche notre qualité d’être et notre qualité de vie ; quand la souffrance que l’on ressent est trop importante alors on peut s’engager dans une thérapie.

 – « Aller chez le psy, ça dure des années ? »

Non cela dépend de la méthode choisie. La psychanalyse est une thérapie de longue durée…Mais on peut aussi aller voir un psy pendant quelques séances pour que les choses changent et se transforment…et cela est particulièrement vrai pour les enfants et les ados.

– « Peut-on arrêter sa thérapie quand on veut ? »

Vous avez toujours le droit d’arrêter, de ne pas poursuivre, de faire machine arrière. L’important est d’arrêter en essayant d’exprimer pourquoi et c’est déjà une victoire sur soi même, car cela montre qu’on est acteur de sa vie.

– « Aller voir un psy, ça coûte cher ? »

C’est un investissement qui coute de l‘argent oui , car les psychothérapies ne sont pas prises en charge par la sécurité sociale et les séances ne sont pas remboursées même si certaines mutuelles commencent a s’intéresser au sujet. (Rappelez-vous que les consultations chez un psychiatre sont prises en charge, vous trouverez les distinctions entre psychiatre, psychanalyste, psychologue et psychothérapeute à la page Comment choisir son psy)
On remarque que l’écart des prix est très large selon les méthodes et la localisation car beaucoup de thérapeutes adaptent leurs tarifs aux besoins et aux ressources de chacun (selon le contexte dans lequel ils exercent la psychothérapie).

Aller voir un psy : des raisons de consulter ?

Quand le quotidien devient difficile à gérer, que ce soit pour dépasser un mal-être passager, une épreuve (comme un deuil, un licenciement, une rupture amoureuse) ou pour s’apaiser ou encore se préparer a un changement personnel ou professionnel, voici quelques situations qui vous invitent a consulter:

  • vous répétez les mêmes comportements qui vous limitent, vous vous trouvez par exemple en conflit avec les autres de manière systématique ou vous échouez de manière répétée dans votre vie amoureuse ou professionnelle
  • vous êtes en souffrance psychologique ou émotionnelle, avec des crises d’angoisse, des migraines, des douleurs au ventre ou une période de stress qui s’éternise
  • vous avez des relations insatisfaisantes et vous les répétez
  • vous n’arrivez pas à tourner la page d’un trauma, d’une épreuve
  • vous vous sentez déprimé, vous vivez avec un vague a l’âme persistant
  • vous doutez de vos capacités, vous manquez de confiance en vous
  • vous hésitez en permanence, vous avez l’impression de ne pas avancer
  • vous avez des sautes d’humeur, vous passez rapidement de la tristesse à l’état d’excitation ou a l’irritation de manière répétitive et inexpliquée
  • vous voulez mieux vous comprendre

Aller voir un psy c’est emprunter un chemin personnel vers sa vérité et l’acceptation de soi.Ce qui est décisif dans un accompagnement c’est la qualité de la relation que vous allez vivre avec le psy.
Selon les méthodes, vous allez rencontrer des professionnels différents avec des styles différents mais surtout vous allez rencontrer des personnes différentes. Faites confiance à votre ressenti et à votre spontanéité et choisissez cette personne avec laquelle vous vous sentez bien, prêt à explorer et devenir la personne que vous êtes vraiment.