06 61 85 95 13 monpsyaboulogne@gmail.com

burnout epuisement professionnel

To burn out : griller (au sens propre) et s’épuiser (au sens figuré).

Le burn-out est un syndrome de l’épuisement professionnel, un choc violent physique et psychique qui provoque l’anéantissement de la personne. Elle se retrouve vidée, comme brulée de l’intérieur.
Le terme de burn out est popularisé depuis les années 70 et touche 1% de la population française.

Ce sont des personnes qui dans la majorité des cas sont motivées, consciencieuses, ambitieuses avec une force de travail. Elles ont souvent tendance à répondre à toute demande, à toute pression car elles sont dans la « toute puissance » du travail.
Mais elles se montrent impuissantes à reconnaitre leurs besoins et quand les signaux de l’épuisement professionnel apparaissent, elles les ignorent et restent dans leur surinvestissement.

Ce surinvestissement au travail, témoigne de difficultés à trouver des limites entre vie privée et vie professionnelle. Et quand il est permanent, quand les objectifs et les résultats deviennent difficiles ou impossibles à atteindre, quand la reconnaissance des autres et de la hiérarchie est absente…le sentiment de dévalorisation s’accroit et le burn-out est l’expression ultime de l’épuisement professionnel.

Le burn-out touche particulièrement les professions d’aide mais il peut concerner toutes les professions qui demandent un engagement personnel intense et qui sont touchées par un stress négatif chronique.

On reconnait le burn out à des caractéristiques :

  • l’épuisement émotionnel c’est a dire le sentiment d’être vidé de ses ressources personnelles,
  • le cynisme, on se met à avoir une vision négative du travail et des autres,
  • le sentiment de non-réalisation de soi et de ne plus pouvoir répondre aux attentes.

A force de stress négatif, les personnes en souffrance ressentent de plus en plus l’écart important entre leurs attentes, la représentation qu’ils ont de leur métier et la réalité quotidienne de leur travail. Cette situation les épuise et les vide « émotionnellement » en les conduisant au burn out

Qui est touché par le burn out ?

S’il n’y a pas de profil privilégié, il y’ a des comportements au travail qui peuvent fragiliser, en voici quelques uns:

  • quand on a du mal à déléguer, à lâcher prise
  • quand on manque de confiance, besoin d’en faire toujours plus
  • quand on veut se conformer à une idée de la performance qui n’est pas réaliste
  • quand on ne se laisse rien passer,
    toujours prêt à se remettre en cause
  • quand on cherche à être « toujours opérationnel tout le temps »
  • quand on est obligé d’avoir des pratiques que l’on réprouve

Quand ces comportements sont nourris par la pression au travail alors l’épuisement professionnel est une issue possible.

Les symptômes du Burn-Out

Au début les troubles et les effets sur la santé peuvent être passagers puis empirer de façon exponentielle jusqu’à l’effondrement

  • anxiété
  • rumination
  • apathie : « je n’ai plus envie de travailler »
  • sentiment de vide, d’impuissance
  • indécision
  • perte de confiance en soi
  • lassitude
  • dévalorisation « je ne suis pas à la hauteur »
  • perte de mémoire
  • cynisme envers le travail et les autres
  • déni de sa situation
  • surexcitation et en même temps fatigue généralisée :
    « je n’arrive plus à me lever »
  • altération de la qualité au travail
  • conflits relationnels
  • agressivité
  • isolement
  • dégout de soi

Et des symptômes physiques :
troubles du sommeil, maux de ventre ou de tête, tension musculaire, comportements addictifs, prise poids…

Tous ces symptômes émotionnels et physiologiques vont dans le sens d’une évolution vers l’angoisse et la dépression

 

Des signaux qui sont comme des alertes burn out :

  • le manque d’énergie pour accomplir son travail
  • les problèmes de concentration,
  • l’irritabilité
  • la dévalorisation de son travail et de ses compétences
  • le désengagement inhabituel et le repli sur soi

Des facteurs de risque et des accélérateurs pour le burn out

  • la surcharge de travail, la pression du temps et des résultats
  • l’engagement disproportionné et en parallèle un faible contrôle sur son travail,
  • le manque de reconnaissance et de récompense
  • le manque d’équité
  • les conflits de valeur avec sa fonction ou sa hiérarchie
  • le manque de clarté dans les objectifs, les moyens
    et les demandes contradictoires
  • le manque de communication et les malentendus
  • le manque de soutien et la solitude dans sa fonction
  • les petits chefs et tous les mauvais comportements managériaux

 

Que faire en cas de burn out ?

Changer son rapport au travail : ne pas tout prendre au pied de la lettre et mettre ses distances avec son milieu professionnel, se construire un ailleurs privé
Mettre à plat son organisation, son évolution et ses objectifs : faire un état des lieux précis de ses problèmes, et de l’ambiance.
Repérer ce qui nous use, la surcharge de travail, hiérarchiser ses tâches; sortir du piège du perfectionnisme impossible
S’interroger sur son travail et les valeurs qu’on y attache : Travailler pour qui ? Pour quoi ?
-Mettre en place des échanges, travail en équipe, libérer la parole, faciliter la communication, organiser des entretiens pour faire le point sur les difficultés de chacun
Améliorer la reconnaissance du travail accompli
Trouver en soi la reconnaissance de sa valeur inaliénable en tant que personne
Equilibrer son travail avec sa vie personnelle, familiale ou sociale

Un accompagnement thérapeutique

Un burn out comme toute autre crise majeures de la vie, donne une opportunité de changer et d’explorer le sens que l’on veut donner à sa vie :
Qu’est ce que je recherche ? De quoi ai-je vraiment besoin ? Qu’est ce qui est important pour moi ?

Se faire accompagner en thérapie permet de faire le grand ménage, de comprendre ses émotions, ses relations aux autres et au travail.
Ainsi l’estime de soi, la connaissance de soi et la compréhension de soi sont des antidotes au burn out. Car plus vous vous comprenez, plus vous êtes au contact de vos limites plus vous pouvez vous exprimer, plus vous développez une force intérieure.

En thérapie vous rencontrez la sécurité pour vivre vos peurs, débloquer vos ressources, faire le tour de vos valeurs, de vos idées et de vos sentiments. Cela demande du courage mais personne ne fera cette démarche a votre place, il s’agit bien de reprendre le contrôle de sa vie.

Sortir de la maladie professionnelle

Le burn out touche tous les milieux professionnels et oblige les entreprises comme la société à questionner ses valeurs, ses modes de vie et l’organisation du travail.
C‘est une maladie ancrée dans notre époque à cause de l’accélération et de la complexité des processus de travail : course aux résultats, réduction des équipes, nouvelles formes d’organisation….
Tout cela détruit la relation et éloigne la personne du besoin de réalisation de soi et d’accomplissement personnel qui est pourtant un besoin fondamental humain.
Souffrir au travail, est malheureusement une réalité quotidienne pour des milliers d’hommes et de femmes (la performance individuelle, le surinvestissement et l’épuisement n’ont pas de sexe) ; une réalité destructrice et fatale pour certains et pour d’autres qui se retrouvent plongés dans un mix émotionnel dangereux et violent : colère, culpabilité, désespoir …
C’est une épreuve de reconstruction qui attend les victimes de burn out et qui passe nécessairement par accueillir la parole et les sentiments, accueillir la souffrance telle qu’elle ose s’exprimer…au lieu de laisser le corps s’en charger de manière plus violente encore.