06 61 85 95 13 monpsyaboulogne@gmail.com

L’affirmation de soi est une compétence relationnelle que nous pouvons développer dans le but

  • d’exprimer clairement ce que nous pensons et ce que nous ressentons
  • de demander ce que nous voulons
  • de répondre aux demandes qui nous sont faites

Nous avons le droit de faire valoir nos idées, nos désirs, nos valeurs même face à quelqu’un qui ne les partage pas. Et nous pouvons le faire sans confondre l’affirmation de soi avec l’agressivité.

« L’affirmation, de soi c’est peut être avant tout regarder soi-même les choses et les gens en face, tranquillement, sans agressivité, sans soumission, avec bienveillance et une saine curiosité  »

Josiane DE SAINT PAUL

Se donner les moyens de faire tout ce qu’on peut pour obtenir ce qu’on veut vraiment dans le respect des autres et de soi même…. c’est un challenge de l’affirmation de soi et un moyen pratique pour renforcer l’estime de soi dans la vie courante

Se comprendre pour commencer à s’affirmer

Reconnaitre et identifier ses désirs, ses besoins, ses sentiments, ses opinions, ses valeurs personnelles…c’est une première étape pour pouvoir les écouter, les communiquer aux autres et au final obtenir des résultats concrets ou satisfaisants.

L’affirmation de soi a donc deux dimensions importantes :

  1. s’écouter soi même avec respect
  2. être a l’écoute des autres et se comporter avec eux avec respect (sans agressivité, sans manipulation ou victimisation)

L’affirmation de soi – ou assertivité – c’est à la fois faire valoir ses besoins et ses demandes et prendre en compte les besoins et les demandes des autres.

Pour cela des qualités relationnelles sont nécessaires comme l’authenticité, l’empathie (c’est à dire la capacité de se mettre à la place de l’autre) et l’acceptation envers soi même et envers les autres.

L’affirmation de soi dans la vie personnelle et la vie professionnelle

Pratiquer l’affirmation de soi cela se traduit par des comportements concrets comme

  • affirmer ses idées même si elles déplaisent
  • dire non ( ‘non je ne veux pas“ même ce n’est pas si facile à dire)
  • prendre ses responsabilités
  • dire sa vérité tranquillement
  • exprimer ses besoins et ses valeurs
  • recevoir des feed-backs et des critiques
  • clarifier une situation dans laquelle on se sent agressé ou manipulé
  • remercier, recevoir un compliment
  • se présenter
  • refuser une invitation ou un service

Pouce levé L’affirmation de soi est une compétence utile dans tous les contextes quotidiens, elle est au service de nos objectifs et de nos projets.

Pointer vers le haut S’affirmer c’est a la fois être authentique et se donner les moyens d’obtenir ce que nous voulons + se respecter tout en respectant nos relations aux autres.

Doigts croisés L’affirmation de soi nourrit la confiance en soi et l’estime de soi.

Victime, agresseur, manipulateur : sortir des jeux de pouvoir

Dans nos relations, et en particulier sous stress relationnel, nous avons facilement tendance à choisir l’une de ces attitudes :

  • ne rien dire, s’écraser
  • rentrer dedans avec une réaction spontanée, automatique
  • rester « paralysé »

On prend la fuite ou on attaque, on manipule..et ce sont des comportements et des émotions qui nous laissent insatisfaits; alors que nous pouvons nous affirmer dans nos relations en n’étant “ni hérisson ni paillasson ni polisson” une formule que j’emprunte à mon amie enseignante et psychothérapeute Christiane Larabi…

Un modèle pratique pour développer l’affirmation de soi

La communication non violente (CNV) est un modèle pratique dans toutes les situations de la vie.
C’est un outil simple et efficace développé par Marshall Rosenberg pour faire face à des problèmes humains, relationnels , politiques, sociaux , partout dans le monde.

Voici les éléments-clés de la communication non-violente :

  • les faits : je dis ce que j’observe de la situation, je reste concret et sans interprétation
  • le ressenti : j’exprime ce que je ressens, mes émotions ou mes sentiments
  • le besoin : je dis ce dont j’ai besoin dans la situation
  • la demande : je formule ce que j’attend ou ce que je propose concrètement

Il est aussi utile d’ajouter une étape de validation

  • je valide l’accord que j’ai envisagé avec mon interlocuteur

Apprendre à utiliser ce modèle de la communication non violente est un entrainement incontournable à l’affirmation de soi. Un entrainement à pratiquer dans tous les contextes de la vie pour communiquer avec plus d’efficacité. Ainsi il est toujours possible préparer les situations relationnelles dans lesquelles nous voulons faire entendre nos besoins ou notre opinion. Souvent on attend que l’autre réponde à notre désir… mais non, il nous faut demander : si vous attendez qu’on vous donne sans demander, il y’a de grandes chances pour ne pas l’obtenir.

Toutes les situations de la vie professionnelle ou personnelle nous demandent un niveau d’assertivité et de l’entrainement pour trouver les mots justes et le ton adapté par exemple :

  • comment refuser la proposition d’un collaborateur ?
  • comment prendre la parole et avoir de l’impact devant les autres ?
  • comment communiquer des choses positives sur soi et se mettre en avant en entretien ?

Voilà quelques situations qui peuvent nous mettre mal à l’aise…
Le modèle de la communication non-violente peut nous aider à nous préparer et aussi cet acronyme que j’aime bien utiliser et que voici : H.F.B.C

H => l’ Honnêteté comme point de départ

F => la Fermeté pour assurer ses arrières

B => la Bienveillance comme garantie de la formulation (le choix des mots et du ton)

C => la Constance pour multiplier les chances d’obtenir ce que vous voulons

Mais au delà des outils pour communiquer avec efficacité, l’assertivité, cela passe aussi par comprendre ce qui nous empêche de nous affirmer tranquillement.
Un travail de quelques séances avec un professionnel du coaching ou de la thérapie peut vous permettre de libérer simplement ce potentiel que vous avez en vous en comprenant et en acceptant vos forces et vos vulnérabilités.

L’affirmation de soi et la cohérence interne

Se centrer, se sentir aligné et au contact de ce qui est vrai, juste et important pour soi…
Etre à l’écoute de ce que l’on pense et ressent profondément…
c’est déjà de l’affirmation de soi qui se manifeste à travers une cohérence interne.

Un exercice simple : voici des affirmations que je vous invite à écouter et à recevoir “à l’intérieur”. Pouvez vous les accepter ? Etes vous d’accord avec ces affirmations ?

  • je sais dire non sans craindre d’être rejeté
  • je suis responsable de mes choix et de ma vie
  • j’affirme ce qui est important pour moi sans agressivité ou sans me plaindre
  • je sais dire ce dont j’ai besoin sans craindre d’être rejeté

Comment ces phrases résonnent elles en vous ? Comment accepter celles qui vous semblent plus difficiles ?

Ces phrases sont comme des indicateurs des aspects de l’affirmation de soi que vous pouvez travailler :
apprendre à dire non, assumer sa responsabilité, affirmer et satisfaire ses valeurs, ses besoins et ses motivations… Car si les autres peuvent tenter de vous comprendre (plus ou moins profondément), vous êtes les seuls à pouvoir agir dans le sens de vos aspirations.

Enfin j’ai envie de vous dire que pratiquer et développer l’affirmation de soi, c’est indissociable de l’acceptation de soi (ou de l’amour de soi). Et cela commence donc par souligner ses qualités, ses talents, ses réussites, porter sur soi un regard positif inconditionnel en reconnaissant sa valeur en tant que personne…
Quand on le fait avec authenticité et avec simplicité, nous envoyons aux autres un signal fort : nous leur donnons la possibilité d’en faire autant, de reconnaitre et d’apprécier tout ce qu’il y a de bon et d’unique en eux.