06 61 85 95 13 monpsyaboulogne@gmail.com

Le harcèlement au travail est un ensemble d’attitudes ou de manière d’agir agressives (dans les gestes, les paroles ou les comportements) qui portent atteinte à la dignité ou à l’intégrité physique ou psychique d’une personne et qui la mettent en danger ou mettent en danger son emploi ou le climat de travail.

Les facteurs de stress en entreprise sont en hausse constante en termes de fréquence et d’intensité et le harcèlement au travail en fait partie.
Il touche les hommes comme les femmes et il est différent de la pression aux objectifs, différent aussi du conflit en entreprise: dans le cadre du harcèlement il s’agit bien de porter atteinte aux droits et à la dignité du salarié.

Dans la vie, il est des rencontres stimulantes qui nous incitent à donner le meilleur de nous-même, il est aussi des rencontres qui nous minent et qui peuvent finir par nous briser.

Marie-France HIRIGOYEN

Les caractéristiques du harcèlement au travail

Le terme de harcèlement et en particulier le harcèlement moral répond a des caractéristiques:

  • d’abord il y’a l’idée de répétition d’agissements hostiles, c’est-à-dire des agissements susceptibles d’affecter les droits et la dignité de la personne, d’altérer sa santé physique ou mentale et de compromettre son avenir professionnel
  • une personne est visée de manière répétitive et les attaques concernent pas seulement la qualité de son travail mais aussi et surtout sa personne, c’est-à-dire qu’elle est visée en tant qu’être humain.

Comment devient-on victime de harcèlement au travail

Une personne harcelée au travail n’a pas de « raison concrète » de devenir victime, il n’y a pas forcément de lien avec son travail.
D’ailleurs une personne victime de harcèlement peut être très engagée dans son travail : si elle est sujet de mépris ou d’agressivité, c‘est sa personne qui est visée.

Ce n’est pas parce qu’elle est « faible » qu’elle est victime de harcèlement mais plutôt parce que, pour le ou les harceleurs, elle n’est pas « normale », elle est différente des autres ( en terme de personnalité, de couleur de peau, d’orientation sexuelle etc .)

La victime ne comprend pas ce qui lui arrive, elle essaie de donner du sens aux attaques sans y parvenir.
Et la force du harceleur est de ne jamais expliquer ses reproches, son agressivité, les raisons de son harcèlement.
C’est en cela que le harcèlement au travail est différent du conflit en entreprise qui lui repose sur des explications concrètes.
Le plus souvent le harcèlement au travail prend sa source dans la jalousie, la rivalité ou les malversations au sein de l’organisation.

Aujourd’hui le harcèlement peut toucher tous les travailleurs, et plus facilement encore les personnes qui ont une faible estime de soi ou qui manquent de confiance en soi ou d’assurance pour s’entourer de personnes sécurisantes.
Ces personnes doutent d’elle-même et se laissent prendre au piège d’un engrenage infernal avec comme rouages l’isolement de la victime et la répétition de l’agressivité sans raison apparente.

Des exemples de harcèlement au travail

Le harcèlement moral au travail peut prendre de nombreuses formes…
Voici quelques descriptions de situations pour comprendre les distinctions que ce terme recouvre :

 

  • Humiliations et critiques injustifiées
  • Dénigrement et brimades, termes humiliants
  • Reproches devant les collaborateurs
  • Travail remis en cause, dévalorisation permanente
  • Mise en doute de l’équilibre psychologique
  • Humiliations publiques à travers des propos blessants ou des remarques déplacées sur la tenue, sur l’âge, la personnalité, remarques à caractère raciales
  • Conditions de travail dégradantes, tâches dévalorisantes qui discréditent auprès des autres ou tâches qui dépassent les capacités de la personne
  • Comportements autoritaires ou empreints d’agressivité
  • Pression disciplinaire, avertissements sans cause réelle et sérieuse
  • Mise au placard, isolement, mise à l’écart ou mise a pied sans motif valable

Harcèlement au travail, comment réagir ?

On connait maintenant les mécanismes destructeurs du harcèlement au travail.
Et on sait par l’expérience qu’il est essentiel d’agir vite pour éviter que les conséquences s’aggravent.
Agir c’est d’abord savoir repérer les comportements, les gestes ou les paroles qui agressent, et ne pas les laisser passer.
Agir c’est aussi savoir s’entourer car l’incompréhension, la honte, le doute et la baisse de l’estime de soi…sont des sentiments difficiles à gérer tout seul.
Un accompagnement ou un soutien psychologique peuvent aider : face au harcèlement au travail il faut sortir de l’isolement et parler de sa situation, trouver du soutien moral.

Quand on se sent harcelé ou en souffrance au travail on finit par perdre confiance en soi et à s’isoler.
On a peur de perdre son emploi, on a peur de sa hiérarchie c’est pourquoi il est important de pouvoir bien s’entourer et sortir de l’isolement : vous pouvez compter sur un avocat, un soutien psychologique et moral avec un psy avec lequel vous vous sentez à l’aise et en sécurité.

Victime, comment prouver le harcèlement au travail ?

D’abord s’entourer de professionnels compétents et contacter l’inspection du travail, un juriste ou un syndicat
(qui ont tous ont une obligation de confidentialité).
Ces professionnels recommandent de se préparer et de noter jour après jour les agressions dont on est victime.
Brimades, insultes, agissements hostiles actes de violences…
toutes ces agressions conduisent lentement à la dégradation de la santé physique et mentale.

Le 1er objectif est donc de sortir du silence et de l’isolement et de chercher des alliés car il est difficile tout seul d’identifier concrètement une situation de harcèlement moral et l’impact des agissements sur sa santé.
Si vous êtes victime de harcèlement au travail, (harcèlement sexuel ou moral ) agissez et faites vous accompagner.

Un avocat spécialisé en Droit du Travail vous aidera à déposer plainte, à rendre le harcèlement perceptible (c’est à dire à en apporter les preuves) et à obtenir des résultats positifs devant le conseil des prud’hommes ou au pénal.
La loi prévoit d’agir contre ces comportements de harcèlement et ils sont sévèrement réprimés par le Code du travail et le Code pénal.

Devant la justice, tout sera affaire de preuve. Vous devez donc collecter les éléments comme des attestations de collègues, ou de supérieurs hiérarchiques ou de médecin, psychiatre ou psychothérapeute.

Même si dans votre affaire de harcèlement au travail ,c’est la politique de gestion de l’entreprise qui est en cause et que vous vous sentez particulièrement isolé, ne baissez pas les bras et faites vous accompagner : il est du devoir de l’employeur et dans ses obligations d’agir rapidement et efficacement pour que de tels faits de harcèlement au travail cessent et ne se produisent pas dans son entreprise.

Harcèlement au travail : une atteinte grave à la personne

Malheureusement ces comportements déviants se propagent aujourd’hui dans le monde du travail car les salariés ont peur de perdre leur emploi et hésitent à se rebeller à cause du climat de crise.

Quand on vit une telle situation de stress, quand on se retrouve aux prises d’un harcèlement qui vient puiser dans nos forces vitales, on a besoin d’un espace de sécurité, en dehors de son travail et de sa vie familiale ou personnelle pour déposer ses sentiments de peur, de honte, d’injustice, de colère etc, un espace d’écoute et un soutien psychologique pour ne pas rester une victime dans sa tête et dans son cœur et se préparer à faire face avec le plus d’efficacité possible.

Des lectures peuvent vous aider à comprendre le harcèlement, en particulier les livres de Marie-France HIRIGOYEN