06 61 85 95 13 monpsyaboulogne@gmail.com

Quand une relation de couple s’enferme dans un cercle vicieux d’hostilité, de ressentiment ou d’indifférence, c’est à chacun de comprendre le terreau sur lequel le couple s’est enlisé :

– Avez-vous une vision commune de la vie ensemble ?
– Est-ce que vos valeurs personnelles s’entrechoquent dans la relation ?
– Avez-vous des comportements qui heurtent la sensibilité de l’autre ?

… C’est au couple, aux deux partenaires ensemble et en vérité, de déterrer les racines de la mésentente et de leur mauvaise communication.

Ainsi derrière les attitudes agressives, les sentiments de dévalorisation ou d’éloignement, certaines personnes découvrent qu’elles ont peur de l’intimité ou qu’elles ont peur de devenir dépendante ; d’autres se sentent démunies en constatant les défenses qu’elles ont mises en place, défenses qui les empêchent de s’épanouir dans leur relation.

En entretien j’entends l’incompréhension, l’indécision, le doute, la peur d’être rejeté –« il ne me comprend pas »-
ou encore la peur de ne pas être à la hauteur -« elle m’en demande trop, j’y arrive pas»-…
Même quand ils sont confus ou difficile à exprimer, – « je ne sais plus ce que je ressens pour lui, je ne sais pas ce que je veux »- les sentiments que vous osez partager en thérapie sont des messages dont votre partenaire peut reconnaître l’importance.

Faciliter la relation de couple en thérapie

Parce que les voies sans issue, vous les connaissez déjà n’est-ce pas ? La plainte, la contrainte, les exigences, les accusations, la culpabilisation… autant d’attaques et de tentatives de manipulation qui vous éloignent de l’autre.

Quand la communication dans le couple se perd dans les reproches, les non-dits, les accusations,
ou l’indifférence ; c’est souvent parce que chacun ne communique plus ses sentiments véritables,
ni ne partage ses besoins ou n’explique plus ce qu’il attend réellement de l’autre

Comment favoriser l’intimité ? Quel soutien pouvez-vous vous apporter ?

Thérapie de couple, une décision à prendre ensemble

Des couples viennent me rencontrer lors ce passage à vide et ensemble nous laissons émerger ce qui peut encore exister en eux : parfois c’est la confiance en l’autre qui renait avec une nouvelle compréhension de son vécu, parfois c’est l’envie de « faire à nouveau connaissance » avec son ou sa partenaire… et parfois aussi c’est la décision choisie ensemble d’arrêter la relation.

– « J’ai appris que je pouvais me comporter autrement, que je ne suis pas obligée de m’emporter quand il n’écoute pas »

– « J’ai compris que ce n’est pas si compliqué de parler de ce qui se passe pour moi et de ce que je ressens au lieu de ne m’en prendre à elle »

– « Je me sens beaucoup plus à l’aise pour lui montrer mon affection … au fond y’a plein de manière différentes de lui montrer qu’elle est importante pour moi »

– « Ce qui a vraiment fait du bien à notre couple c’est qu’ici on a osé se montrer plus sympa l’un envers l’autre, on a arrêté de se faire payer des choses et d’être hyper exigeants l’un envers l’autre »

– « Au début je trouvais cela gênant de parler de notre sexualité mais en fait le pire pour moi c’était parler de mes sentiments … maintenant je sais que j’ai des choses à régler par rapport à ça dans mon histoire pour qu’il y’ait une autre ambiance dans notre couple sinon c’est clair, elle va me quitter »

Des conditions nécessaires à la relation de couple

Au contact des couples qui viennent travailler avec moi et en pensant à nos échanges, j’ai rassemblé quelques idées simples pour faire du couple une relation intime et épanouissante. Et tout d’abord je pense qu’il y a certaines conditions nécessaires :

  • Que la relation soit égalitaire, c’est-à-dire que les deux partenaires se sentent dans une équité par rapport à leur investissement personnel, financier et affectif dans la relation
  • Que la relation soit mutuelle, c’est à dire que chacun soit conscient des efforts de l’autre, de la manière qu’il ou elle a de nourrir le couple ; et que chacun soit prêt à montrer qu’il ou elle apprécie ces efforts
  • Que la communication soit sincère et ouverte, cela ne veut pas dire « tout se dire » mais plutôt se dire l’essentiel ( partager ses sentiments, ses besoins ) en gardant de la considération positive pour son ou sa partenaire
  • Que la relation soit amicale, cultiver un certain sens de l’amitié dans le couple facilite le déverouillage de la parole. Et cette amitié n’exclut pas la sexualité, elle la complète.

De tous les ingrédients qui nourrissent une relation de couple, la confiance en l’autre me semble être le plus crucial ; cette confiance est la clé de l’intimité, et cela veut dire entre autres avoir assez de confiance en l’autre pour pouvoir se dire des choses difficiles comme « il m’arrive de te détester » ou « je n’ai plus de désir pour toi».

Dans un couple, chacun a besoin d’espace et chacun a besoin de reconnaissance et d’affection.
Ce sont des évidences certes, mais je les entends fréquemment comme des cris du cœur, des cris restés longtemps étouffés et qui osent enfin s’exprimer au cours de la thérapie.

Chacun peut devenir suffisamment indépendant pour comprendre ses besoins d’attention, d’affection et ceux de son ou sa partenaire.
Chacun peut prendre conscience de ce que l’un fait vivre à l’autre.
C’est en étant indépendant et en étant prêt à donner quelque chose de soi, que l’on donnant qu’on facilite la communication dans son couple.

Un code de vie à créer et partager en couple

Voici d’autres propositions pour faire vivre votre relation :

  • Partagez des expériences positives (des loisirs, des sorties, du sport etc.) car cela créé un terrain d’entente pour alimenter les conversations, et partager vos sentiments
  • Soyez à l’écoute de ce que vous ressentez et traduisez le en mots simples car l’un des principaux ingrédients de la relation de couple c’est la compréhension des sentiments de l’autre et de son point de vue, même si vous ne le partagez pas
  • Apprenez à distinguer ce que vous pensez de ce que vous ressentez, et faites de même avec votre partenaire
  • Découvrez son langage car nous avons tous une manière bien personnelle, plus ou moins directe d’exprimer nos sentiments
  • Autant que possible mesurez l’impact de vos paroles et gardez à portée de main le modèle de la CNV (communication non violente), toujours utile pour régler les conflits du quotidien
  • Choisissez ensemble un langage commun avec des mots, des gestes, intonations, des regard… pour exprimer ce que vous ressentez et résoudre vos difficultés
  • Soyez aussi sincère et transparent que possible, tout en gardant de la considération pour votre partenaire
  • Exprimez-vous clairement et directement en commençant vos phrases par « je » (il s’agit de votre point de vue, votre ressenti, votre impression, votre avis …. )
  • Osez donner l’exemple à votre partenaire en vous montrant vulnérable, en partageant vos déceptions, vos soucis, vos attentes pour qu’il ou elle connaisse ce que vous vivez véritablement de votre côté de la relation

… Nous avons tous besoin d’une communication directe et sans équivoque…
et nous sommes tous mal à l’aise avec les insinuations et la manipulation.
Oui, ce sont là-encore des évidences… mais peut-être cela vous évoque ce qui se passe dans votre relation ?

Rencontrer un thérapeute de couple

Quand un couple choisit de rencontrer un thérapeute, c’est d’un commun accord et c’est pour faciliter quelque chose. Ainsi dans la sécurité et la confidentialité de mon bureau, j’aide chacun à se déterminer et à s’affirmer ou à trouver les moyens de se sentir en lien avec son ou sa partenaire.

Le climat d’une thérapie centrée sur la personne permet à chacun d’approcher les difficultés du couple, des difficultés que bien souvent chacun s’abstenait de regarder vraiment jusque là.

A partir de mon expérience et en pensant aux couples qui travaillent avec moi, je dirais que les deux partenaires peuvent toujours arriver à comprendre mutuellement leurs besoins, leurs manques, leurs sentiments, leurs soucis… Cela arrive quand chacun s’efforce sincèrement de lâcher le « je veux avoir raison » pour se mettre à la place de l’autre et pour reconnaitre son point de vue.
Je crois que chacun peut apprendre le langage de l’autre et en particulier les mots et les gestes, propres au couple, qui ont une signification positive et rassurante pour désamorcer un conflit.

Une relation de couple est faite de sincérité et d’intimité ; elle demande des efforts de communication et d’engagement, et aussi un certains sens de la responsabilité personnelle.
Elle peut générer de la frustration, du doute, des craintes, des conflits… Réussir une relation de couple n’est pas toujours une évidence; en tout cas ce n’est jamais, je crois, une promesse de bonheur béat : on peut se sentir anxieux, incertain, être dans le doute, dans la confusion ou même le rejet de l’autre…
Nos craintes, nos incertitudes, nos colères doivent pouvoir être entendues et comprises simplement.

Il n’existe pas de formule magique ou de solution miracle pour réussir son couple et sa communication de couple; il faut je crois que chacun ait la volonté de partager quelque chose de son vécu personnel,
et de tenir le lien jusqu’à prendre une décision acceptable par les deux partenaires. Et cela demande de la patience et de la tolérance. Et encore de la patience, et encore de la tolérance …

A sujet de l’accompagnement des couples, vous pouvez également consulter ces articles et ces pages dédiées :